• HORAIRES 09:00 - 17:00 / LUNDI JUSQU'AU VENDREDI
  • Téléphone +212 537 70 76 73
  • Email lavoixdelafemmeamazighe@gmail.com

projects

Journalistes contre le mariage précoce

La Voix de la Femme Amazighe (VFA) a organisé le 10 et le 11 février 2018 une activité sur le mariage précoce à l’intention des journalistes appartenant aux différents supports médiatiques. Cette activité rentre dans le projet « Contribution à la lutte contre le mariage des mineures dans la région d’Azilal » qui cherche à impliquer les journalistes, les juges, les avocats et la société civile dans l’amendement de l’article 20 du code de la famille.

 

L’ouverture de l’activité a été l’occasion pour la présidente de présenter l’association et son projet : « Contribution à la lutte contre le mariage des mineures dans la région d’Azilal » et, aussi, de programmer d’autres interventions qui rentrent dans l’esprit de l’activité.

L’ouverture a été enrichie par la présence d’une jeune femme victime du mariage précoce. Son témoignage a permis aux journalistes de se rapprocher au phénomène et a dévoilé la situation précaire qui menace les jeunes filles. La confrontation entre les journalistes locaux et les journalistes nationaux a été fructueuse pour le débat. En écoutant les premiers, les seconds découvrent que le mariage précoce est une habitude approuvée dans la société et que ce phénomène ne constitue pas un véritable problème chez la plupart des habitants de la région.

Le débat provoqué par la problématique a permis de mettre le doigt sur nombre de facteurs qui s’entrelacent et qui font du mariage précoce une issue ultime pour les parents ainsi que pour les filles. Le débat avec la société civile a levé le voile sur d’autres motifs relatifs aux particularités géographiques de la région qui vit dans des conditions de développement humain faible.

projects details